AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 spitting out smoke on the side of the road

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël Maxwell
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 01/02/2015
MESSAGES : 58
AGE : twenty years
AVATAR : diego barrueco
CRÉDITS : yumita (avatar) .bizzle (signature)
PSEUDO, PRÉNOMS : babychuck

Elle coule dans mes veines comme un poison mortel

TUSCALOOSER

MessageSujet: spitting out smoke on the side of the road   Lun 9 Fév - 18:22

La tête me tourne lorsque j’ouvre les yeux. Autant dire que je ne serais pas d’humeur aujourd’hui. Je m’assois je me lève du lit encore à moitié endormis et cherche mon téléphone. Qu’est-ce que j’en ai bien pu faire. Après je ne sais combien de minutes je finis par le retrouver sous la couette –dieu seul sait comment il a atterris là ! Seize heure trente-huit ! Je me demandais bien depuis combien de temps je dormais. Je ne porte qu’un caleçon –noir évidement. Je pars à la recherche de mes vêtements et ce n’est qu’après deux minutes que je me rends compte que je ne suis pas dans ma chambre et encore moins dans ma résidence à moins que soudainement un lit de plus à apparu dans ma chambre. Essayant de mettre mes pensées en ordres, je me rappel de ma soirée de la veille. Hier soir j’ai vraiment abusé de l’alcool au point que je n’étais pas capable de rentrer chez moi en voiture. Du coup j’avais suivis ma meilleure amie jusqu’à sa chambre et j’avais dormis là. Bon le bon dans tout ça c’est que je me rappel de cette partie. Mais ce qui s’est passé avant, je n’en ai aucune idée. Je me rappel d’une blonde –plutôt pas mal dans son genre- avec des seins parfaitement rond que j’avais eu l’honneur de toucher … va savoir si j’avais couché avec ou non. Je suppose que oui. Je finis par mettre la main sur mes vêtements de la veille et les enfile. Il sente l’alcool et la fumée. J’aimais bien cet odeur mais seulement à partir de trois heures et avec quelque gramme dans le sang. Je devrais penser un jour à laisser des vêtements de rechange dans la chambre de ma meilleure amie –puisque que j’y passe très souvent mes nuits après des soirées bien arrosées- mais pas sûr que sa colocataire soit pour ! D’ailleurs en parlant de ses deux-là, ou étaient-elles ? Aucune idée et à dire vrai j’avais d’autre idée en tête : comme calmer mon estomac qui criait famine. Je finis un rapide tour de la chambre recherchant quelque chose à grignoter mais évidemment il n’y avait rien. Une des filles –et ce n’était pas ma meilleure amie- ne pouvait pas supporter le désordre alors la nourriture dans la chambre … fallait même pas y penser. Je décidais de sortir de la chambre direction la cuisine des rats. En espérant trouver quelque chose à manger et pas des bouquins en tout genre. La résidence semblait calme –en même temps un dimanche chez les rats je suppose que ça se passe à la bibliothèque !- et recherche le cuisine. Je ne m’étais jamais promené dans leur résidence. Bien souvent je vais directement dans la chambre des filles sans me poser des questions. Les rats avaient appris à s’accommoder de ma présence et maintenant ne se poser plus de questions. De toute façon s’ils m’en poser je les envoyer bouler ! Putain merde ! C’était grand quand même cette résidence. Je tournais en rond depuis plusieurs minutes sans trouver la cuisine : j’ai ouvert des chambres vides, des salles de bains, de toilettes, des bibliothèques/bureaux mais pas de cuisine. Presque résigné j’allais retourner dans la chambre prendre mes clés et aller dans un fast food pour manger quand une porte s’ouvrit. De la pièce sortis une jolie brune dont je connaissais bien le visage et dont j’ai eu l’occasion de voir –et bien plus- le corps. Mais pour le moment, ce n’était pas son corps qui m’intéressé mais plutôt le mien qui avait faim. J’avais complètement oublié son prénom –l’avais-je un jour su !?- du coup je l’interpellais comme je pus. « Eh toi là ! Vous avez de fucking cuisine chez les rats !? »


harder
J'ai décidé de détruire quelqu'un, briser une existence par hasard et tout à fait injustement, choisir un innocent, et en faire une épave dans mon genre, quelqu'un qui dort en ce moment, sans se douter une seconde que je désire sa perte. Et juste à cet instant j'ai cessé de m'ennuyer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t401-la-chance-c-est-comme-le-coxis-je-l-ai-toujours-dans-l-cul-natehttp://oh-my.probb.fr/t414-moi-je-nai-confiance-quen-mon-manche-et-ma-parole-lune-est-de-fer-et-lautre-dacierhttp://oh-my.probb.fr/t423-nathanael-maxwell-205-277-1718#5813http://oh-my.probb.fr/t424-nathanael-maxwell-nateisloki#5816
 

spitting out smoke on the side of the road

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» I smoke a cigarette and hush ▬ [ 29/05 - 21h35 ]
» ROLL ONE, SMOKE ONE ~ 13 MARS, 05H31
» I want smoke with you, please Can I? PV Hiroto Nokubura
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh My Alabama! ::  :: residences :: blount hall-