AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Jeu 29 Jan - 16:06


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah

Je resserre le nœud de ma cravate bleu marine, dernière touche à ma tenue, j’aime beaucoup les tenues décontractées mais lorsque je parts en cours c’est toujours en costume. Je tiens à montrer à mes élèves qu’il faut savoir se tenir, ils me soulent parfois avec leur tenues légèrement débraillées. Mais bon ils sont jeunes. Je jette un coup d’œil à ma montre il est largement temps que je quitte mon appartement, je finis au passage ma tasse de café et je file. Comme d’habitude j’arrive avec quinze bonnes minutes d’avance, je passe par la salle des profs, salue mes collègues, puis je rejoins ma salle de classe. Je ne regarde pas mon emplois du temps, je le connais par cœur, je sais très bien que dans deux heures, Connor avec ses camarades passera cette porte. Et rien que d’y penser j’en ai le souffle coupé. Il m’inquiète un peu en ce moment, tout d’abord j’ai la sensation qu’il m’évite, et puis son dernier contrôle n’était pas une réussite. Il doit avoir la tête ailleurs, je me demande qui lui perturbe l’esprit. J’aimerai tellement que cela soit moi. Le bruit des pas des élèves qui rentrent en classe, me fait doucement revenir dans la réalité de l’instant présent.  Le cours se passe sans problème, comme d’habitude quand je me lance, je suis à fond dans ce que j’enseigne. Les élèves écoutent, partagent mes idées, débattent, ils participent et j’aime ça, je me sens tellement vivre dans ses moments là. Les deux heures passent très vite, et ils sortent comme ils sont entrés, emportant avec eux les mots que j’ai distillés. J’espère qu’au prochain cours rien n’aura été oublié, cela leurs arrivent parfois. Je prépare les feuilles pour la classe suivante, celle où se trouve Connor. Je regarde par la fenêtre, petit instant d’évasion.

Un tas de questions me traverse l’esprit.
Va-t-il affronter mon regard ? Va-t-il l’éviter ? Va-t-il me sourire ? Ou fera t-il comme si je n’existais pas ? Va-t-il sortir avec les autres ? Ou alors viendra t-il me voir après les cours, juste pour me frôler ?

J’ai la sensation que mon cœur va finir par s’arrêter, il me rend fou, je pourrais tout arrêter, mais j’ai besoin de ce qu’il me fait ressentir. Puis ils arrivent, je me retourne entendant leurs bruits. Je ne fixe personne, mais malgré moi je cherche sa silhouette. Il entre le dernier, c’est à peine si nos regards se croisent, à peine si j’ai le temps de contempler ses jolis yeux. Je salue les élèves et leur demande de s’installer. Je retourne vers mon bureau et prend les feuilles qui y sont posées. « Monsieur McKinney, si vous voulez vous donnez la peine de les distribuer. Merci. » Je le regarde venir vers moi presque contre son gré, mes yeux se posent un instant dans les siens, et nos doigts se touchent à peine une seconde quand il prend les feuilles.  Mon cœur marque un arrêt. Si seulement il savait à quel point parfois cela me tue, de ne pas pouvoir le toucher. Puis j’attaque mon cours. « Monsieur les dernières notes n’ayant pas été brillantes, je vous donne ce devoir à faire à la maison. Bien entendu ce n’est pas une obligation, mais je pense que cela pourra vous aider à remonter votre moyenne. Sinon nous nous sommes arrêtés où la dernière fois. Quelqu’un veut-il faire un résumé. » Un élève se propose, je lui fais oui de la tête, je l’écoute sans réellement l’entendre. Mon regard se perd dans la direction de Connor, son visage est fermé, j’essaie de ne pas lui accordé d’importance. Et le cours se passe, et j’assume mon rôle de professeur. Pourtant cela ne m’empêche pas des images de me traverser l’esprit. Je me vois bloquant Connor contre mon bureau, mes mains glissent sous sa chemise et je le pousse sur le bureau jusqu’à ce qu’il soit allongé. J’essaie de chasser ses idées, surtout quand mes mains se trouvent au niveau de la ceinture de son pantalon. « Ok, je vois que vous avez bien retenu. Pensez à vous servir de tout cela pour votre prochain devoir, et les notes devraient être meilleures. » Je n’ai envie que d’une chose c’est que le cours se termine, ce qui est rare de ma part, mais celui-là à l’air de vouloir s’éterniser pour me torturer. Puis enfin la sonnerie, enfin délivré.  Je regarde sortir les élèves, Connor est toujours assis à sa place. Puis il se lève et s’approche de mon bureau. Mes yeux restent perdus dans le vide, si je le regarde je vais avoir envie de l’embrasser, de le caresser. Bordel Connor dans quel état tu me mets.

Je rêve de sa main sur mon épaule, de ses lèvres sur les miennes, mon regard retrouve enfin le sien. Qui est le plus troublé des deux ? Le professeur ou l’élève ? Un silence presque intemporel s’installe. Puis sa voix, sa voix résonne dans la pièce et il me tend son devoir. Je réalise à peine ce qu’il veut, je suis tellement à des lustres d’un devoir à cet instant. « Tu as eu une mauvaise note Connor, comme pas mal à ce devoir. » Mes yeux n’ont pas quitté les siens et ma voix est paisible, même si mon cœur bat à une vitesse folle. « Tu veux quoi ? Une explication sur la note. » Ma voix est plus sèche, il s’imagine quoi que je lui ai collé une mauvaise note parce que cela fait plusieurs nuits qu’il ne me rejoint pas. « Tu était hors sujet, comme d’autre de tes camarades. J’y suis pour rien. Tu n’as pas révisé ? » Je m’approche, mais j’évite que nos corps se touchent, je pourrais perdre le contrôle. « Si quelque chose ne va pas, tu peux me le dire. J’ai la sensation que tu es ailleurs en ce moment. Un. » Je m’arrête un instant, ce que vais dire me fais mal. « Un nouvel amant te torture. » C’est idiot mais j’ai besoin de savoir. Je sais que je ne suis pas le seul dans sa vie, comme il n’est pas le seul dans la mienne. Mais je deviens jaloux et ça me rend fou. « En tout cas tu pourras rattraper ta note avec le devoir que je viens de donner. » Et ma main frôle la sienne.
.
good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me


Dernière édition par Noah Stevenson le Dim 1 Fév - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Connor L. McKinney
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 24/01/2015
MESSAGES : 136
AGE : dix-neuf, bientôt vingt.
AVATAR : finn sexy harries.
CRÉDITS : frenchadicted.
DC / TC : nop', j'suis encore bien tout seul dans ma tête.
PSEUDO, PRÉNOMS : gleekout!, mais tu peux m'appeler meyrin.
TUSCALOOSER

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Ven 30 Jan - 18:10

ce n'est qu'une note
ft. noah stevenson
En ce moment ce n’était vraiment pas une bonne idée de contrarier Connor, il avait appris une nouvelle que jamais personne n’aurait imaginée et il ne savait pas encore comment surmonter cette dernière. Devrait-il faire comme si de rien était et laisser cette nouvelle personne entrer dans sa vie vivre la sienne comme avant ou au contraire devrait-il se mettre à passer tous ses temps libres en sa compagnie, histoire de rattraper ces dix-neuf années perdues ? C’était un dilemme qu’il n’arrivait pas à dissoudre et c’était sans doute pour ça qu’il semblait éviter tout le monde et rater tout ce qu’il entreprenait, ça et le fait qu’il n’ait pas vu Noah, son professeur et plus si affinités, depuis des jours, peut-être même une semaine entière, hormis lors de ses cours, mais ce n’était jamais pareil, même si l’excité et lui faire perdre la tête de derrière sa table était une chose qu’il adorait par-dessus tout. Il venait de quitter sa sœur adoptive, ça, c’était aussi une nouvelle qu’il avait encore du mal à digérer, mais après tout mieux valait qu’il l’apprenne avant la découverte de son jumeau caché, non ? Il donnerait tout pour revenir en arrière, un peu saut dans le passé, pour retourner à ces fameux jours ou ses seuls soucis était de savoir où allait-il passer la soirée et avec qui, mais cette époque était révolue, enfin juste un peu, mais chut, faut le laisser galérer des fois.

Il venait tout juste de sortir de son premier cours de l’après-midi, plus qu’une et il serait tranquille des cours jusqu’au lendemain matin. Il voulait juste être en weekend de façon indéterminée, pour un nombre infini de jours. Mais ça n’était pas possible et les vacances étaient plutôt loin pour qu’il y pense déjà comme un moyen de s’échapper. Il parlait avec quelques camarades dont il convoitait la confrérie, il n’avait pas encore terminé son bizutage et il aimerait tellement faire partie des snakes, surement très prochainement, après tout il avait le don d’obtenir tout ce qu’il désirait, comme ce fameux professeur qu’il allait revoir dans quelques instants seulement. Il avait mis une chemise, un jean un peu déchiré et une paire de converses, s’habillant en tout ce que Noah détestait, ou presque, car après tout il aimait bien Connor et donc tout ce qui avait un rapport propre avec lui. Le voilà dans la salle de cours, entrant en dernier, pour bien faire languir ce cher Stevenson, car ce ne serait pas drôle sinon, et finalement il gagne sa place, mais pour quelques secondes uniquement. En effet à peine a-t-il posé son sac que Noah l’appelle pour qu’il distribue ces fameuses copies, le devoir qu’il a totalement raté, car il venait d’apprendre qu’il avait un frère jumeau la veille. Youhou. Il arbore un sourire comme il si bien l’habitude de le faire et il part chercher ces fameuses feuilles, frôlant un court instant les doigts du plus vieux alors qu’il ne le regarde pas, juste pour voir si cela lui sera insupportable ou pas. Puis une fois les copies distribuées, il regagne son siège, soupirant doucement en contemplant sa note. Un D, sérieusement ? Heureusement qu’un devoir à la maison est à rendre, car sa moyenne ne serait pas folichonne sinon. Mais bon, c’est la vie, et cette dernière peut être une sale garce quand elle le souhaite. Il écoute un de ses camarades résumer le cours précèdent, regardant très brièvement Noah qui semble l’esprit ailleurs, surement en train de penser à leurs ébats ou à lui tout simplement, comme c’est mignon se met-il à penser. Puis finalement il écoute attentivement le cours, ne répondant cependant pas, mais notant toutes les choses qui lui semblent essentielles.

Puis finalement le cours se termine, après un long moment où le jeune McKinney se demandait quand ce calvaire allez enfin se terminer. Puis tout le monde part, tout le monde sauf lui. Il reste assis là, à attendre, bien sagement. Puis finalement il se lève et se dirige vers le bureau, laissant un long silence s’installer pour finalement le briser avec quelques mots :

- Ce n’est pas juste, je n’étais pas assez prêt pour ce devoir. Dit-il comme un gamin râleur, ce qu’il est un peu dans le fond. Et je m’en fiche que les autres ont de mauvaises notes, moi j’ai besoin de ces bonnes notes pour pouvoir partir d'ici. Ajoute-t-il dans un léger soupir alors qu’il hausse les épaules en écoutant le plus vieux lui expliquer la raison de sa mauvaise note. Faut dire que je n’étais pas au meilleur de ma forme, mais je me rattraperais, enfin j’essaierais… Souffle-t-il comme une promesse qu’il se ferait à lui-même. Il pense de moins en moins à ce devoir, comme si être aux côtés de Noah réveillait en lui une phéromone qui le poussait à venir le plus près possible du trentenaire. J’ai révisé, mais pas assez apparemment. Dit-il alors qu’il regarde son supérieur s’approcher en évitant cependant que leurs corps se touchent, serait-ce un supplice d’être près du jeune McKinney et de ne pouvoir rien faire ? Mystère. Mais sa rêverie prend vite fin à l’entente des mots de Noah, si seulement cela pouvait-être un amant, ça serait si simple, beaucoup plus simple que cette lourde vérité. Mais bon ce n’était pas ça et il ne comptait en parler à personne pour le moment alors il se mit à hocher la tête, sachant que cela rendrait le professeur jaloux. Oui, on peut dire que c’est ça, mais bon je pense aussi à un autre en ce moment… Il se mordille la lèvre doucement alors qu’il s’approche finalement du plus vieux, acquiesçant ses dires d’un hochement de tête tandis que la main du plus vieux frôle la sienne. Un courant électrique le parcourt alors et lentement il se hisse sur la pointe des pieds en venant lentement glisser sa main sur le torse du plus vieux, soufflant à quelques centimètres de ses lèvres. Peut-être pourriez-vous m’aider de suite professeur, j’avoue ne pas avoir saisi l’idée du sujet… Il s’amuse à frôler ses lèvres contre celles de Noah, le dévorant du regard alors qu’il se contente d’un simple baiser, reculant comme si rien de tout ça ne s’était passé. Qu’en dites-vous, pouvez-vous m’aider sans me donner toutes les réponses ou cela vous est impossible ? Il recule jusque la porte de la salle, la refermant alors en la verrouillant. La leçon pouvait enfin commencer.


we all want the same thing
○ Friends like a team in a circle, we're together we're so alive, yeah, together we're so alive. Joy like a jewel let it sparkle, know that I got your back for life, yeah, I got your back for life. Locked inside my veins you're in my blood, in my blood, and we united forevermore.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t168-connor-cause-im-on-top-of-the-worldhttp://oh-my.probb.fr/t274-connor-let-s-keep-the-party-going-all-night-longhttp://oh-my.probb.fr/t338-connor-l-mckinney-205-016-0965http://oh-my.probb.fr/t340-ask-fm-mccon-orhttp://oh-my.probb.fr/t339-connor-mckinney-mccon-or
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Dim 1 Fév - 0:02


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah

L’heure de cours est pire qu’une torture pour moi, le savoir si prêt et ne pas pouvoir le toucher, le respirer, l’embrasser. Devoir être là assis à mon bureau ou sur mon bureau en tant que professeur, alors que celui que je désire ardemment est à quelque centimètre de moi. C’est invivable, surtout quand ce jeune con joue à celui qui n’en a rien à foutre. A celui qui veut rester loin et voir venir. C’est déroutant mais c’est aussi cela qui rend notre relation unique et peut être encore plus exaltante et excitante. C’est peut être ce qui attire Connor vers moi, ce moyen de jouer sur une corde sensible, chose qu’il ne pourrait pas faire avec un élève, cette prise de risque à chaque instant que nos regards se frôlent et que nos peaux se respirent. Mes pensées s’envolent bien plus loin que les paroles de l’élève qui résument le cours, mais je garde le contrôle quand c’est mon tour de parler. Lui reste silencieux, imperturbable, nos regards se croisent parfois instant fuguasse peut être plein de futures promesses. S’il savait à quel point il me rend dingue dans ses moments là. En a t-il la moindre idée ? Parfois j’aimerai avoir son âge, mais m’aurait-il remarqué en tant qu’élève ? Non surement pas, Noah a vingt ans n’aurait pas plus à Connor, non, celui qui lui a plut c’est le Noah adulte, ce prof de dix ans son ainé et qui à cet instant n’a qu’une envie poser ses mains sur son joli petit cul. Bordel, je suis en cours et tout en leur débitant la suite du programme, je ne pense qu’aux fesses de Connor. Il me perdra. Mais si c’est dans ses bras, je ne dis pas non. Puis le cours s’achève, enfin fini la torture, ils vont sortir et je vais pouvoir respirer. Non Connor reste là. Que veut-il ?

Un silence, et le voilà qui s’approche, sa démarche dans son jean déchiré. Il se plante là devant mon bureau se plaignant de sa note. Je lui explique que ce n’est pas le seul, mais il s’en fou des  autres. J’étais comme lui quand on me disait ce genre de chose, cela me fait sourire. Je le vois soupirer, dans ces moments là il semble un enfant et il est pourtant si adulte dans certain de ses gestes lorsqu’on se retrouve dans un lit. Deux facettes donc j’aime me nourrir, en effet Connor a toujours cette ambiguïté  à la limite entre l’enfant fragile et l’homme sur de lui. Et il en joue à la perfection. Connor essaie de donner une explication à sa mauvaise note. « Je sais que tu te rattraperas. Tu en es parfaitement capable Connor. » Je m’approche mais garde une certaine distance, je ne veux pas craquer, pas là, pas dans ma salle de classe. J’essaie de me concentrer sur notre conversation même si mes pensées en sont à mille lieux. L’idée de l’amant sort comme ça, après tout je sais que je ne suis pas le seul à partager son lit. Sa réponse me surprend, un mélange de provocation, qui me laisse perplexe. Je le regarde mais ne dit rien. Il se mord les lèvres, nos mains se frôlent et puis ses doigts se posent sur mon torse, un frisson incontrôlé s’empare de moi à cet instant. Et son souffle chaud à quelques centimètres de mes lèvres me fait baisser ma garde. « Peut-être pourriez-vous m’aider de suite professeur, j’avoue ne pas avoir saisi l’idée du sujet… » Sa voix comme une invitation, et nos lèvres se contact furtif, comme un frôlement d’aile. Et son regard, il veut me bouffer. « On peut revoir certaines choses  ensemble.»  Il se recule et j’essaie de ne pas perdre le peu de sang froid qui me reste. « Qu’en dites-vous, pouvez-vous m’aider sans me donner toutes les réponses ou cela vous est impossible ? » Mes yeux l’interrogent, à quoi joue t-il ? J’avale ma salive, une vague de chaleur envahit mon bas ventre, le creux de mes reins. Et je le vois se diriger vers la porte, il la verrouille. Ou veut-il en venir ? J’en ai une idée, mais non il ne va pas oser. « Connor tu cherches quoi ? Pas besoin de fermer la porte à double tour pour un cours. » Je le regarde revenir, bordel qu’il est … Mais une voix dans ma tête me crie, Noah non pas dans la classe. Et une autre me dit, Noah tu en crèves d’envie.

Mes yeux plongent au fond des siens, je m’y perds, je m’y noie. Il est prêt de moi, trop prêt. J’ai la sensation d’étouffer, du coup je desserre ma cravate et déboutonne les premiers boutons de ma chemise. Je n’ai qu’une idée en tête caresser sa joue, embrasser ses lèvres. « Ce n’est pas sérieux Connor. Tu sais ce que je risque si on se fait prendre.»  En même temps la peur d’être pris en flagrant délit d’abus d’un élève, booste mon envie de le faire mien. « Tu fais chier, bordel, tu sais très bien que j’ai envie de toi. On joue un jeu dangereux là.» Je serre mes poings, mais ses yeux, ses lèvres justes là offerte comme une gourmandise. « Et merde.» Et je passe mon bras autour de sa taille et l’attire vers moi. Mon cœur  s’emballe. Et mes lèvres s’emparent des siennes, je retrouve ce gout merveilleux qui me trouble tant. Mes mains se pressent au creux de ses reins, froissant sa chemise, cherchant sa peau. Puis ma bouche libère la sienne, elle caresse sa joue, part mordiller son oreille. «Tu veux ma mort, c’est ça.» Mais la mort dans ce cas n'est qu'un délice. J’embrasse son cou, le goute, le savoure, plusieurs nuit sans lui, sa peau m’a manqué. Terriblement manqué, en a-t-il conscience ? J’ai faim de sa bouche, faim de ce corps que je serre entre mes bras, rendant l’étreinte de plus en plus charnelle. Je laisse mes mains s’approprier sa taille, glisser petit à petit sur ses fesses mais avec douceur, je ne veux rien brusquer, même si l’envie qui m’envahit se fait plus pressante à chaque fois que son corps se colle d’avantage au mien. Je me tape un élève et voilà qu’en plus je vais lui faire l’amour dans ma salle de classe. Je suis fou. Mais Dieu que c’est bon cette folie là. Cela donne un gout plus suave à nos baisers et une brulure plus douce à nos caresses. Comment résister ? Et puis je n’en ai pas envie, je n’en ai pas envie.

good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Connor L. McKinney
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 24/01/2015
MESSAGES : 136
AGE : dix-neuf, bientôt vingt.
AVATAR : finn sexy harries.
CRÉDITS : frenchadicted.
DC / TC : nop', j'suis encore bien tout seul dans ma tête.
PSEUDO, PRÉNOMS : gleekout!, mais tu peux m'appeler meyrin.
TUSCALOOSER

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Dim 1 Fév - 11:20

ce n'est qu'une note
ft. noah stevenson
Le cours avait été une telle tuerie que Connor avait besoin d’un moment au calme avec son professeur adoré. Un moment où il pourrait user de ses charmes et montrer son désir aux yeux de l’amant le plus torride, excitant et magnifique qu’il n’avait jamais eu. Mais au départ il souhaitait juste rattraper sa note, son fichu D qui allait plomber sa moyenne et ainsi l’empêcher de pouvoir enfin parcourir le monde et devenir ce petit journaliste un peu trop curieux qui fait des tas d’articles sur des sujets aussi passionnants que barbants. D’ailleurs il aimait beaucoup écrire, que ce soit des chansons, des histoires, des anecdotes, mais peu de gens le sait, seule Danaé est au courant et son secret est bien gardé avec elle. En tout cas il sait très bien que le devoir que lui donne Noah va largement rattraper sa note pittoresque, cela fera comme si aucun D n’était passé par là, mais il avait des incertitudes concernant quoi utiliser et à quel moment, alors pourquoi ne pas demander directement de l’aide auprès du charmant professeur ? Après tout ce dernier ne pouvait presque rien refuser au jeune McKinney alors c’était en principe largement gagner, mais il fallait toujours se méfier. On ne sait jamais quand quelqu’un pourrait retourner sa veste comme on dit si bien. Finalement le « cours » demandé se transforme petit à petit en séance de drague et de jeux. Peut-être est-ce dû à ce long moment où tous les deux ne s’étaient pas vus, mais Connor n’avait qu’une seule envie à présent qu’il était près du plus vieux : retrouver le contact de son corps, sentir ses lèvres contre les siennes et ne faire qu’un avec lui sur le bureau, lieu dans lequel ils n’avaient encore jamais essayé de coucher. C’est ainsi qu’il démarre son petit jeu de séduction, venant lentement titiller l’envie de Noah en frôlant ses lèvres contre celles de ce dernier, ne le rendant on ne peut plus impatient et désireux de son corps. Il aime l’effet qu’il procure au professeur, c’est quelque chose d’excitant et de sensationnel. Alors qu’il continue de poser sa question, il part fermer la porte, à double tour, en baissant le rideau, comme ça personne ne serait au courant de ce qui se trame à l’intérieur, car après tout il savait que Noah avait plus de choses à perdre qu’à gagner dans cette relation et il s’en voudrait énormément si une chose grave venait à arriver au plus vieux par sa faute, il ne s’en remettrait pas. Un petit rire s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’il s’approche de nouveau, dangereusement, du cher Stevenson. Ce qu’il cherche ? Se faire désirer et avoir ce fameux moment avec son amant, mais ça il est sûr que Noah le sait et qu’il ne fait que retarder l’inévitable alors il joue l’innocent :

- Je cherche juste quelques idées sur comment traiter mon prochain devoir monsieur, rien de plus, je vous le jure… Il mordille sa lèvre alors que très vite il se retrouve à quelques centimètres de son professeur, usant de son regard pour faire comprendre à ce dernier qu’il ne cherche pas du tout ce qu’il a demandé, mais quelque chose de bien plus intéressant et cultivant, une chose qu’il n’aurait jamais pensé faire avec un homme plus vieux avant de rencontrer ce merveilleux amant. Je sais très bien ce que tu risques, Noah, et crois-moi je m’en voudrais à mort si l’on se faisait prendre, mais quelques choses me dit que tu en as autant envie que moi… Souffle-t-il tandis qu’il lâche un léger rire aux dires du plus vieux, dires qu’il s’apprêtait à répondre quand il se sent attirer comme un aimant contre le plus vieux, très vite enrouler dans des bras musclés et puissants pour qu’un contact électrisant se déroule à travers un long baiser se voulant passionné et envieux comme jamais. Mais très vite en manque de souffle, Connor se recule et vient doucement froisser le tissu de la chemise du plus vieux entre ses doigts, haletant alors que son regard ne cesse de dévorer celui de son vis-à-vis. Jamais je ne souhaiterais ta mort, car je ne me suis jamais senti aussi vivant que dans tes bras Noah. Dit-il alors qu’il scelle ses lèvres contre celles du professeur dans un court baiser tendre et sensuel, laissant petit à petit ses mains venir déboutonner la chemise du plus vieux alors que ses lèvres se mettent à soupirer de plaisirs face aux caresses que lui confère son amant, aux baisers que ce dernier lui procure. Mais comme à chaque fois, le jeune étudiant souhaite avoir une part de contrôle alors il tire le plus vieux par sa cravate, poussant quelques dossiers sur le bureau pour s’y asseoir, enroulant ses jambes autour du bassin du plus vieux pour le bloquer contre lui et lentement il vient retirer la chemise de ce dernier pour venir frôler son torse à l’aide de ses lèvres, laissant sa langue s’aventurer hors de sa bouche afin de tracer une ligne le long des muscles du plus vieux. Tu es toujours aussi beau Noah, j’aime ton corps… Souffle-t-il tandis qu’il l’attire à l’aide de sa cravate pour rapprocher son visage du sien et y déposer quelques petits baisers. Dis-moi que tu me désires, que tu as envie de moi et que tu ne rêves que de ça depuis que j’ai mis les pieds dans cette fichue salle il y a cela une heure déjà… Il enroule ses bras autour du cou du professeur et lentement il vient appuyer son talon contre les fesses du beau brun, venant coller sa virilité contre celle du plus vieux et ainsi démarrer une petite série de frottement qui mettrait l’eau à la bouche du plus vieux comme du plus jeune. Il se sent si bien à ce moment-là qu’il s’en fiche pas mal de se faire prendre ou de ne pas rentrer à l’heure pour rejoindre ses amis, il ne souhaite qu’une chose ; faire plaisir à son amant, rien de plus, rien de moins.


we all want the same thing
○ Friends like a team in a circle, we're together we're so alive, yeah, together we're so alive. Joy like a jewel let it sparkle, know that I got your back for life, yeah, I got your back for life. Locked inside my veins you're in my blood, in my blood, and we united forevermore.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t168-connor-cause-im-on-top-of-the-worldhttp://oh-my.probb.fr/t274-connor-let-s-keep-the-party-going-all-night-longhttp://oh-my.probb.fr/t338-connor-l-mckinney-205-016-0965http://oh-my.probb.fr/t340-ask-fm-mccon-orhttp://oh-my.probb.fr/t339-connor-mckinney-mccon-or
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Dim 1 Fév - 19:11


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah

Une excuse minable pour que l’on se retrouve seul, sa note, oui je me doute que cela le perturbe. D’ailleurs j’ai eu du mal moi aussi, j’ai même vérifié deux fois son devoir, mais cela je me garde de lui dire à cet instant. Les mauvaises notes ce n’est pas dans ses habitudes, Connor est un bon élève, même très bon quand le sujet lui plait.  Et je me suis demandé à la correction ce qui avait pu motiver ces réponses souvent hors sujet. Mais pour ce devoir là, la plus part se sont plantés, pourtant ils ont tous le niveau, alors je me suis posé moins de question du coup. De toute façon, il se rattrapera. Mais pour le moment je suis préoccupé par autre chose que par sa note et je sens que la discussion va vite tourner vers un autre sujet et que le jeu va devenir plus charnel. Et j’avoue qu’un instant je panique, mais je ne laisse rien paraitre. Je ne veux pas perdre pied devant lui. Je ne veux pas qu’il me voit faible face à lui. Cela pourrait se retourner contre moi, il pourrait jouer de cette faiblesse.

Tire toi Noah me crie ma conscience professionnelle avant l’erreur fatale, tu peux encore sauver tes fesses ou du moins essayer. Laisse toi tenter Noah, de toute façon tu as déjà croqué dans le fruit défendu, alors pourquoi hésiter. C’est la première fois depuis que nous sommes devenus amants je me trouve devant un dilemme, peut être est ce à cause du lieu. Ma propre salle de classe, le lieu ou j’enseigne, ou je lui enseigne. Tout un symbole et en même temps l’ombre de tout ce que ce lieu dégage rend la suite encore plus intéressante. Alors pourquoi s’en priver ? Pourquoi m’en priver ? Pourquoi le priver lui aussi ? De toute façon c’est trop tard … La porte de ma classe vient d’être verrouillée par Connor. Trop tard pour m’échapper, je suis fais comme un rat, mais finalement n’est ce pas ce que je souhaite.

Je ne l’ai pas quitté des yeux, l’envie de son corps augmentant au fur et à mesure que nos corps se rapprochent. Je sais que je ne vais pas résister, et qu’il fera tout pour me faire craquer. Je pourrais lui dire non, mais mes mains n’ont qu’une envie se saisir de son corps. Mais je fais tout pour retarder l’instant fatidique, ce qui ne fait qu’augmenter le désir que j’aie de le posséder. Et j’ai presque envie de rire lorsqu’il me sort qu’il cherche juste un moyen de traiter son devoir. C’est sur des mots, juste des mots, mais son corps parle un tout autre langage, je ne suis pas dupe. Je lui parle alors des risques que j’encours si on nous surprend, il en est autant conscient que moi et il l’avoue. Son ton change alors, le tu prends la place du vous et mon prénom résonne entre ses lèvres. Il n’y a plus un prof et son élève dans cette salle de classe, il y a juste deux amants perdus par le désir qu’ils ont l’un de l’autre. Certaines pulsions sont plus fortes que les interdits, et il s’en amuse, et je réponds à ses avances. Oubliant ce que je risque, le plus important à présent c’est Connor, ses lèvres, son corps, sa peau, son odeur, le reste n’existe plus. Je l’entoure de mes bras et nos lèvres s’unissent enfin, plus rien ne peut m’arrêter maintenant, il m’a trop manqué. Des tissus qui se froissent, des yeux qui ne se quittent plus, je suis tout à lui et il est tout à moi, je le sens fébrile, lui dit qu’il veut ma mort. Mais sa réponse me trouble, entre mes bras il se sent vivant. Ses mains déjà s’attaque à ma chemise, les miennes possèdent déjà certaines parties de son corps, je suis à la fois pressé d’en avoir plus. Mais la pensée de faire trainer est délicieuse.  Je le sens bruler sous mes baisers, mes caresses, il me fait vibrer sous ses baisers, ses caresses. Connor est un bon élève, même niveau sexe et il sait mener la danse aussi. Le voilà qui s’empare de ma cravate, pousse ce qui le gêne sur mon bureau. Merde deux cahiers et un livre par terre. « Connor mes affaires …» Ma voix est plus sensuelle qu’autre chose, du coup je lui fais les gros yeux mais le désir reprend vite place dans mon regard. Il s’installe sur mon bureau, bon sang tout cela me rend dingue. Et voilà que ses jambes m’encerclent renforçant le contact intime. Mes mains se faufilent sous sa chemise, trouvant enfin la douceur de sa peau, elles remontent le long de son dos, laissant leurs traces à chaque caresse. En un rien de temps je me retrouve torse nu. Et sa bouche sur ma peau … Je ferme les yeux laissant ma bouche glisser dans son cou. Et sa langue sur ma peau …. « Tu es toujours aussi beau Noah, j’aime ton corps… » Je soupire de plaisir. « Tu me rends dingue .. tu le sais Connor. » Les mots s’échappe dans un murmure, peur qu’ils soient entendus par un autre que lui, alors qu’ils ne sont que pour lui. A mon tour je m’attaque au bouton de sa chemise, je veux sa peau contre ma peau. Je veux encore plus de baiser. « Dis-moi que tu me désires, que tu as envie de moi et que tu ne rêves que de ça depuis que j’ai mis les pieds dans cette fichue salle il y a cela une heure déjà… »

Mes yeux viennent s’accrocher aux siens, l’élève a vu juste, le prof le désire depuis qu’il a franchit la porte de sa classe. Connor resserre l’étreinte, ses bras entoure mon cou et voilà qu’il augmente encore plus le contact intime. Me collant d’avantage contre lui. Sa chemise tombe à son tour. Mon cœur accélère à la vue de son torse nu. « Oui je te désire … oui j’ai envie de toi … j’en crève depuis que tu as franchi le seuil de cette salle … et bordel que j’aime ce que tu me fais à cet instant. » Ma bouche retrouve la sienne avide de sa chaleur, de sa douceur, ma langue se fait gourmande et mes baisers plus passionnés. Une de mes mains remonte jusqu’à sa nuque, caresse ses cheveux. L’autre se fait plus coquine et trouve le chemin de sa virilité enfermé encore comme la mienne dans la mienne dans le tissu de nos pantalons. « Et toi tu as envie de moi … » Vu ce que je découvre sous mes doigts, qui s’attaquent aux boutons de son jean, je me doute de sa réponse. Je me colle d’avantage contre lui, nos torses se touchent plus électrique que jamais. « Tu m’as manqué … terriblement manqué. » Ma main a fait céder la fermeture de son jean, elle continue fébrilement sa conquête, il reste un rempart avant, elle joue le long de l’élastique, sur le tissus du caleçon. L’autre se balade le long de sa nuque, sur ses épaules, pendant que ma bouche le brule de baiser. Mon cœur bat dans mes tempes, je veux sa main sur mon sexe, je veux nos corps unis, mais je veux aussi le voir se languir d’atteindre d’autre horizon. « Connor … pourquoi ces nuits loin de moi ? » Je sais qu’il n’y a rien d’exclusif dans notre relation, mais je crève moi quand je ne le tiens pas dans mes bras. « Pourquoi ? » Ma main se glisse enfin sous le tissu, le contact de la peau de son sexe sous mes doigts, une douce promesse de la suite. « J’aime la douceur de ta peau, le gout de ta peau … » Et mes mains et mes lèvres s’accaparent de plus en plus du corps de celui qui à cet instant fait vibrer mon corps de désir.

good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Connor L. McKinney
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 24/01/2015
MESSAGES : 136
AGE : dix-neuf, bientôt vingt.
AVATAR : finn sexy harries.
CRÉDITS : frenchadicted.
DC / TC : nop', j'suis encore bien tout seul dans ma tête.
PSEUDO, PRÉNOMS : gleekout!, mais tu peux m'appeler meyrin.
TUSCALOOSER

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Dim 1 Fév - 22:09

ce n'est qu'une note
ft. noah stevenson


we all want the same thing
○ Friends like a team in a circle, we're together we're so alive, yeah, together we're so alive. Joy like a jewel let it sparkle, know that I got your back for life, yeah, I got your back for life. Locked inside my veins you're in my blood, in my blood, and we united forevermore.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t168-connor-cause-im-on-top-of-the-worldhttp://oh-my.probb.fr/t274-connor-let-s-keep-the-party-going-all-night-longhttp://oh-my.probb.fr/t338-connor-l-mckinney-205-016-0965http://oh-my.probb.fr/t340-ask-fm-mccon-orhttp://oh-my.probb.fr/t339-connor-mckinney-mccon-or
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Lun 2 Fév - 13:46


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah



good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Connor L. McKinney
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 24/01/2015
MESSAGES : 136
AGE : dix-neuf, bientôt vingt.
AVATAR : finn sexy harries.
CRÉDITS : frenchadicted.
DC / TC : nop', j'suis encore bien tout seul dans ma tête.
PSEUDO, PRÉNOMS : gleekout!, mais tu peux m'appeler meyrin.
TUSCALOOSER

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Lun 2 Fév - 18:32

ce n'est qu'une note
ft. noah stevenson


we all want the same thing
○ Friends like a team in a circle, we're together we're so alive, yeah, together we're so alive. Joy like a jewel let it sparkle, know that I got your back for life, yeah, I got your back for life. Locked inside my veins you're in my blood, in my blood, and we united forevermore.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t168-connor-cause-im-on-top-of-the-worldhttp://oh-my.probb.fr/t274-connor-let-s-keep-the-party-going-all-night-longhttp://oh-my.probb.fr/t338-connor-l-mckinney-205-016-0965http://oh-my.probb.fr/t340-ask-fm-mccon-orhttp://oh-my.probb.fr/t339-connor-mckinney-mccon-or
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Mer 4 Fév - 19:25


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah

 

good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Connor L. McKinney
avatar
TUSCALOOSER

ARRIVÉ LE : 24/01/2015
MESSAGES : 136
AGE : dix-neuf, bientôt vingt.
AVATAR : finn sexy harries.
CRÉDITS : frenchadicted.
DC / TC : nop', j'suis encore bien tout seul dans ma tête.
PSEUDO, PRÉNOMS : gleekout!, mais tu peux m'appeler meyrin.
TUSCALOOSER

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Mar 10 Fév - 21:52

ce n'est qu'une note
ft. noah stevenson


we all want the same thing
○ Friends like a team in a circle, we're together we're so alive, yeah, together we're so alive. Joy like a jewel let it sparkle, know that I got your back for life, yeah, I got your back for life. Locked inside my veins you're in my blood, in my blood, and we united forevermore.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://oh-my.probb.fr/t168-connor-cause-im-on-top-of-the-worldhttp://oh-my.probb.fr/t274-connor-let-s-keep-the-party-going-all-night-longhttp://oh-my.probb.fr/t338-connor-l-mckinney-205-016-0965http://oh-my.probb.fr/t340-ask-fm-mccon-orhttp://oh-my.probb.fr/t339-connor-mckinney-mccon-or
Noah Stevenson
avatar
ALABAMIAN

ARRIVÉ LE : 27/01/2015
MESSAGES : 117
AGE : 31 étés
AVATAR : Stephen Amell
CRÉDITS : liloo_59 (avatar) good vibes (signature) tumblr (gifs)
DC / TC : je ne suis pas encore fou
PSEUDO, PRÉNOMS : sweety, Nathalie
Connor relation interdite mais l'interdit est tellement excitant et plein de surprise.
Anatasia sœur de cœur pour une fois je joue les grands frères
Clyv relation tendue même très tendue, la peur du prof même pas.
Odelyia dent pour dent, chantage en perspective.
Nathaniel histoire de confiance, mais pas sur que Connor apprécie.
ALABAMIAN

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   Mer 18 Fév - 17:38


   
Attirance incontrôlable
Connor & Noah

Nous avions fait l’amour partageant durant ses instants intime un plaisir intense qui comme à chaque fois disparaissait doucement. Laissant mon corps engourdit et nourrit de cette partie de lui qu’il n’avait offerte sans aucune retenue. Nous avions fait l’amour et l’échange avait été merveilleux et délicieux. Nous nous étions abandonnés, oubliant même le lieu de nos ébats, pensant juste au plaisir que nous partagions. Et cela avait été comme d’habitude troublant, excitant, perturbant, déroutant. Posséder le corps de Connor était pour moi tellement jouissif. J’aimais glisser mes mains sur sa peau douce. J’aimais saisir ses lèvres sucrées dans des baisers brulants. J’aimais l’odeur de sa peau et surtout celle qui restait sur la mienne après nos corps à corps sensuel.  J’aimais le sentir s’abandonner, en même temps que je m’abandonnais. C’était toujours si intense. Lorsque je le tenais dans mes bras, lorsque je l’embrassais, lorsque je lui faisais l’amour il était pour moi le plus fabuleux des amants. Il n’y avait pas de différence d’âge, il avait juste deux amants. Je sais que cela pourrait en choquer plus d’un, un prof, un élève, un écart de dix ans, mais lorsque nous partageons ces instants, il n’y a rien de tout ça. Je ne vois aucun mal dans cette relation voulue et partagée. Sublimée même dans nos échanges. Nous avions fait l’amour sans un soupçon de honte pour ce que nous avions partagé. Nous avions fait l’amour comme deux amants se désirant et j’étais comblé comme jamais.

Encore assis sur ma chaise, je ne peux m’empêcher de le regarder ramasser ses affaires. Tout en repensant à tout ce qu’il n’avait dit alors que nos corps s’unissaient dans la jouissance. « J’ai pensé à une chose pour ne pas te troubler en cours, je ne poserais plus mes fesses sur cette chaise. » Je me lève à mon tour pour rassembler mes affaires. Gardant un œil sur lui. Son corps quelle damnation … sa chute de ses reins … ses fesses. Bordel Connor, comme j’aimerais le tenir encore dans mes bras. « Et pour ce qui est des cours de plaisir charnel. Je veux bien jouer ton professeur particulier, tous les jours, et même plusieurs fois par jours. » Je m’approche de lui et l’attrape doucement par le bras. Je le colle contre moi et l’embrasse, pendant que ma main profite encore une fois de sa peau nue. « Tu sais ce que j’aimerais, c’est que l’on remette ça. » Je le regarde, mes yeux sont remplit de gourmandise à son égard, je lui souris avec tendresse. « Pas maintenant t’inquiète. Plus tard, mais j’aimerais t’avoir pour toute une nuit. » Je passe ma langue sur mes lèvres, le gout des siennes y est encore. « Juste pour l’après, tu vois, j’aime l’après, cette tendresse qui se dégage des corps après le plaisir… J’aime en profiter et là je me sens frustré. »  Je lui vole encore un baiser et en profite pour lui mordre légèrement sa lèvre. Et puis je commence à m’habiller car Connor a raison, il ne faudrait pas que l’on nous surprenne, pour moi cela serait la fin et pour lui des ennuis aussi. C’est presque à regret que j’enfile mon boxer, puis mon pantalon, avant de ramasser ma chemise par terre à côté de la sienne. J’en profite d’ailleurs pour lui rendre son bien, non pas avant de l’avoir un peu chahuter. « Ok, j’arrête de jouer. Tiens récupère ton bien beau gosse. » Avec lui je me sens différent et j’aime cette joie de vivre qu’il m’apporte. La dernière touche à ma tenue est enfin finie de mettre. Connor aussi a fini de s’habiller. Je le regrette presque. « Je pense que le mieux c’est que tu sortes en premier, je partirais plus tard. » Et je ramasse les cahiers et les livres que Connor avait viré du bureau un peu plus tôt. Je n’ai qu’une envie c’est encore le retenir, grappiller quelques secondes de plus avec lui. Imprudent moi, non juste ivre de lui. « Attend. » Je le serre une dernière fois contre moi, collant son corps vêtu comme le mien. Mes lèvres s'unissent encore contre les siennes et le baiser est brulant, presque indécent. « Tire-toi avant que je ne te viole. En plus je suis sur que tu aimerais cela. » Il s’éloigne. « Pense à ma proposition pour la nuit entière. » Ma voix s’éteint presque sur les derniers mots. Quel con je suis. « Je reste disponible si tu as besoin d’aide pour le futur devoir, tu sais que tu peux compter sur moi dans tous les domaines. » Mes mots sont peut être inutiles, mais j’ai besoin qu’il sache que je suis disponible pour lui, autant en tant que professeur, qu’en tant qu’amant.

Je le regarde sortir, et m'installe à nouveau sur ma chaise, sur cette chaise chargée encore de nos ébats et de la chaleur de nos corps ivres de plaisir. Je ferme les yeux repensant à ces instants précieux.

good vibes.


« Quelqu’un entre dans notre vie et une partie de nous dit : « T’es tout sauf prêt ». Et l’autre partie dit : « Fait le tien pour l’éternité. » Remenber me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur • • •
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT   

Revenir en haut Aller en bas
• • •
 

Bordel Connor ce n'est qu'une note. (Connor HOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rice note les progrès "remarquables" réalisés par
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Warner Bros. acquiert les droits de Death Note
» Grandis bordel, grandis !!
» Fait chier bordel !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh My Alabama! ::  :: south :: art and science school-